Aides aux entreprises suite au coronavirus : le résumé des dernières annonces

Les conséquences du confinement demandé par le président de la République pour faire face au COVID-19 (coronavirus) impactent fortement votre activité ? Vous n’êtes plus en mesure d’exercer votre métier et cela porte un coup d’arrêt drastique à vos rentrées financières ? Sachez qu’un arsenal de mesures destinées à soutenir les entreprises a été présenté ce mercredi 18 mars en conseil des ministres. Ce plan fait l’objet d’une loi de finances rectificative. En voici le détail.

 

Comment l’État français répond à la crise

La France va dépenser 45 milliards d’euros pour aider les petites entreprises, les PME et employés qui luttent contre l’épidémie de coronavirus, a annoncé mardi le ministre des finances du pays, après que le Président Emmanuel Macron ait déclaré « nous sommes en guerre » contre le virus.

S’exprimant dans une allocution télévisée lundi dernier, M. Macron a déclaré aux Français qu’ils ne sont autorisés à sortir de chez eux que pour des déplacements essentiels, comme pour acheter de la nourriture et des médicaments, pendant une période de deux semaines. Il a également déclaré que l’armée française déplacera les patients atteints de coronavirus des régions submergées vers d’autres régions de France, où il y a des capacités disponibles pour prendre soin des gens ; et qu’il y aura une aide financière « illimitée » de l’État pour les entreprises.

« Nous devons mobiliser toutes nos forces », a déclaré Bruno Le Maire, le ministre français des finances, à la radio RTL mardi, ajoutant des détails supplémentaires aux promesses faites par Macron.

Même s’il apparaît peu utile de le rappeler, l’épidémie de coronavirus, apparue en Chine à la fin de l’année dernière, a pesé lourdement sur toutes les grandes économies. Les avions ne décollent pas car les gens évitent les vacances, les restaurants et les cafés travaillent à des heures réduites dans certains pays, et d’autres nations sont en totale fermeture – ce qui signifie que seules les pharmacies et les épiceries sont ouvertes.

 

La France fera tout ce qu’il faut pour aider les entreprises touchés par la pandémie,  « quoi qu’il en coûte »

 

Les ministres des finances de la zone euro – la région de 19 membres où les pays partagent l’euro – ont déclaré qu’ensemble, leurs mesures d’aides aux entreprises coronavirus s’élevaient à 1 % du produit intérieur brut (PIB) et que leurs systèmes de garantie publique et de paiement différé des impôts pourraient atteindre 10 % du PIB de la zone euro.

En outre, les 19 ministres ont convenu de créer une initiative d’investissement totalisant jusqu’à 65 milliards d’euros pour soutenir les petites et moyennes entreprises et les systèmes de santé dans toute la région ; de réserver entre 8 et 20 milliards d’euros pour les prêts aux entreprises ; et de créer un autre programme d’investissement de 10 milliards d’euros également pour soutenir les entreprises.

« Nos engagements d’aujourd’hui reflètent notre forte détermination à faire tout ce qu’il faut pour relever efficacement les défis actuels et pour rétablir la confiance et soutenir une reprise rapide », a déclaré Mario Centeno, qui préside les discussions entre les ministres des finances de la zone euro, dans une déclaration faisant écho aux célèbres paroles de l’ancien président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, qui ont contribué à sauver la zone euro de l’effondrement en 2012.

Découvrez sur cet article quelles sont les mesures adoptées pour aider les entreprises qui seraient amenées à avoir une baisse accrue de leur activité voir un arrêt total suite au Coronavirus.

coronavirus aides entreprises audit experts - Aides spéciales entreprises - Coronavirus : le résumé des dernières annonces